Association de sauvetage des furets
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 LES TROUBLES HORMONAUX DU FURET

Aller en bas 
AuteurMessage
rackaile
Admin
avatar

Messages : 201
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: LES TROUBLES HORMONAUX DU FURET   Mar 27 Déc - 20:19

INSULINOME

Il s’agit d’une tumeur du pancréas. Fréquente chez les furets âgés, elle entraîne une hypersécrétion d’insuline. En conséquence, le furet fait des hypoglycémies (son taux de sucre sanguin est trop bas).
Les symptômes sont : faiblesse, « paralysie » du train arrière, hypersalivation.
Le diagnostic est réalisé par une prise de sang à jeun. L’échographie peut également parfois être intéressante.
Le traitement immédiat en cas de crise consiste à faire remonter rapidement le taux de sucre dans le sang. Attention néanmoins : l’administration de sucres rapides (eau sucrée, miel…) est très efficace mais entraîne dans les heures qui suivent une nouvelle hypoglycémie parfois encore plus grave. D’où la nécessité de prendre le relais avec des sucres lents et donc de nourrir le furet avec des aliments normaux dès que possible.
Le traitement à long terme est soit médical, soit chirurgical, soit la somme de deux. La chirurgie consiste en l’exérèse d’une partie du pancréas. Elle est très efficace mais rarement totalement curative car la tumeur est le plus souvent diffuse dans le pancréas. Le traitement médical consiste en l’administration par voie orale de médicaments pour faire remonter le taux de sucre. Votre vétérinaire discutera avec vous afin de choisir la solution la plus adaptée à votre furet.



HYPEROESTROGENISME


La furette présente une ovulation provoquée, c'est-à-dire que c’est le coït qui déclenche l’ovulation. De ce fait, lorsqu’elle rentre en chaleur, si elle n’est pas accouplée, les chaleurs risquent de se prolonger indéfiniment. Les ovaires sécrètent donc en permanence des taux très élevés d’hormones sexuelles, c’est l’hyperoestrogénisme. Cette « surdose » en hormones a plusieurs conséquences. La plus grave est un effet sur la moelle osseuse, c’est l’aplasie médullaire. La moelle osseuse arrête de fabriquer les globules rouges. Le furet devient rapidement anémié et finit par décéder.
C’est pourquoi la stérilisation est recommandée chez toutes les furettes non destinées à la reproduction., même si l’on préfère toujours stériliser une femelle en dehors de ses périodes de chaleurs. Si l’on ne souhaite pas stériliser la furette (volonté de saillie ultérieure), une injection réalisée par votre vétérinaire ou une saillie avec un mâle stérilisé mais acceptant de saillir peuvent permettre également d’interrompre les chaleurs.



TUMEUR DES GLANDES SURRENALES

Il s’agit d’une pathologie fréquente chez le furet outre-atlantique mais également bien présente chez nous. Les furets sont atteints à n’importe quel âge. Un lien avec l’âge de la stérilisation a été évoqué mais des études sont toujours en cours.
Les glandes surrénales sont des glandes situées à côté des reins et qui sécrètent de nombreuses substances comme l’adrénaline, la cortisone mais également certaines hormones sexuelles. Dans le cas du furet, la tumorisation de ces glandes entraîne une hyperproduction d’hormones sexuelles. Une glande est le plus souvent touchée mais les deux peuvent parfois être atteintes.
Les symptômes sont donc liés à cet excès : dépilations (surtout moitié arrière du corps, le poil peut parfois repousser de manière cyclique mais la dépilation s’étend au fur et à mesure des années), démangeaisons entre les épaules, retour en chaleur de femelles stérilisées, agressivité des mâles… Il s’agit en général surtout de conséquences esthétiques ou comportementales. Néanmoins, dans les cas très sévères chez les femelles, on peut se retrouver face à un hyperoestrogénisme comme décrit précédemment. Chez le mâle, le risque vient du gonflement de la prostate associé à cet excès d’hormone. Ce gonflement peut bloquer la vidange de la vessie. Le furet est alors « bouché », ne peut plus uriner, ce qui constitue une urgence.
Le diagnostic est basé sur la clinique de votre animal mais également sur des examens (dosage d’hormones sexuelles, échographie des glandes surrénales…). Votre vétérinaire vous conseillera sur la meilleure démarche à adopter.
Le traitement est basé la plupart du temps sur la chirurgie (exérèse de la glande tumorale). Des traitements médicaux existent mais présentent des inconvénients (pas toujours efficace, effets limités dans le temps donc nécessité de réaliser plusieurs injections, prix…). Votre vétérinaire vous conseillera sur la meilleure conduite à tenir en fonction de votre furet.




D’autres anomalies hormonales existent chez le furet comme le diabète, par exemple, mais elles sont beaucoup plus rares.

Revenir en haut Aller en bas
 
LES TROUBLES HORMONAUX DU FURET
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1furet 1espoir :: Le Furet :: Questions sur la santée et l'hygiène-
Sauter vers: