Association de sauvetage des furets
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'alimentation du furet

Aller en bas 
AuteurMessage
rackaile
Admin
rackaile

Messages : 201
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: L'alimentation du furet   Mar 27 Déc - 14:59

Le furet est un carnivore. Ses besoins nutritionnels sont à peu près les mêmes que ceux du chat. Son tube digestif est assez court, ce qui explique que son transit est très rapide (quatre heures environ).

L'alimentation du furet doit être riche en protéines et lipides mais pauvre en fibres car il a du mal à les digérer.
Il faut donc éviter de lui donner trop de fruits et légumes à manger. Ne jamais lui donner de chocolat, le furet le supporte très mal.


Les besoins énergétiques
Le besoin énergétique journalier du furet est de 200 à 300 kcal par kilo de poids et par jour. Ainsi, une femelle adulte pesant 800 grammes a besoin de 150 à 200 kcal par jour et un mâle adulte pesant 1,5 kg devra consommer 300 à 450 kcal par jour pour subvenir à ses besoins. Ces besoins seront évidemment augmentés de 20 à 30% en période d'activité plus importante (chasse), pendant la croissance, la gestation ou la lactation. Un apport insuffisant en énergie pendant la croissance peut la ralentir. L'animal sera maigre et son poil sera terne.

Le furet sait assez bien s'autoréguler, il ne mange que la quantité d'aliment nécessaire pour couvrir ses besoins. Cependant, les furets de compagnie ont une activité réduite par rapport aux furets qui chassent, il faut veiller à ne pas suralimenter votre furet et surveiller sa prise de poids.

En automne, la prise de poids est normale: en effet, l'animal sauvage à l'origine emmagasine des réserves de graisse pour l'hiver.


Les besoins protéiques
Le furet est un carnivore qui doit trouver dans son alimentation des protéines d'origine animale de bonne qualité. Les protéines doivent constituer une grande partie de la ration alimentaire (30 à 40 %).

Par ailleurs, l'alimentation doit absolument apporter au furet de la thiamine et de l'arginine. En effet, ces acides aminés ne sont pas fabriqués par l'organisme du furet .


Les besoins lipidiques
Les lipides présents dans l'aliment le rendent plus appétissant. D'autre part, ils ralentissent la digestion. Un furet qui consomme une alimentation riche en lipides à une meilleure sensation de satiété et il sera donc moins gourmand. Un apport insuffisant en matières grasses peut provoquer des altérations du pelage qui devient sec et des desquamations (pellicules). Néanmoins, il ne faut pas donner des lipides en excès surtout si votre furet est peu actif car il risque de prendre du poids. On préconise en général un aliment contenant 10 à 30% de lipides.


Les glucides
Si l'aliment fournit suffisamment de protéines et de lipides, les glucides seront présents en quantité limitée. La plupart des aliments adaptés au furet contiennent 22% à 24% de glucides par rapport à la matière sèche.


Les vitamines et les minéraux
Ils sont généralement présents en quantité satisfaisante dans les aliments industriels. Remarque: Le furet est par contre sensible aux excès de zinc. L'intoxication au zinc est due à son ingestion accidentelle lorsque les gamelles utilisés pour nourrir le furet sont en métal galvanisé.


L'eau de boisson
Un furet boit entre 75 et 100 ml d'eau par jour. Cette quantité varie en fonction du type d'alimentation (elle sera plus importante si l'animal mange des croquettes) et de la saison. Il faut qu'il ait toujours de l'eau fraîche à disposition. L'eau du robinet convient parfaitement si elle ne contient pas trop de chlorures ou de nitrates. Evitez l'eau glacée qui pourrait provoquer des diarrhées chez l'animal.

En pratique, que faut-il donner comme alimentation à un furet ?
Il existe des croquettes spéciales pour furets adaptées à leurs besoins propres. Vous trouverez les aliments adaptés aux furets - VITAKRAFT, ANIPRO, TYROL - dans la Boutique Wanimo.com.

Les croquettes ont l'avantage de pouvoir être données en libre-service. Ce qui n'est pas le cas des aliments humides, il est alors recommandé de donner de nombreux petits repas répartis sur la journée. Il faudra bien veiller à retirer l'aliment lorsqu'il n'est plus bon car les pâtées se dégradent rapidement à l'air ambiant et le furet risque d'avoir des troubles digestifs s'il les consomme alors qu'elles ne sont plus fraîches.

Une alimentation sous forme sèche est donc plus facile d'emploi car les croquettes peuvent être laissées dans les mangeoires. Leur coût est également inférieur. De plus, elles ont un intérêt pour la santé de l'animal: elles sont moins salées (moins riches en sodium) que les boites. Par ailleurs si le furet mange des croquettes, il doit plus mastiquer et ceci limite l'apparition de tartre sur les dents.

Si vraiment vous n'avez pas de croquettes pour furet, vous pouvez éventuellement lui donner des aliments pour chat de très bonne qualité. Mais cela n'est pas très bon à long terme car le taux de fibres est souvent trop élevé et elles deviennent trop énergétiques pour un furet d'âge avancé. Les croquettes pour chiens sont à proscrire car leur taux de protéines est plus faible que celui des croquettes pour chats et donc insuffisant pour satisfaire les besoins d'un furet.


Quelles friandises pouvez-vous donner à votre furet ?
En plus de ses croquettes, vous pouvez de temps en temps donner des aliments différents à votre furet bien que celui-ci apprécie peu les changements de menu. Vous trouverez ci-dessous les aliments conseillés ou déconseillés. Pour plus d'informations, consultez la fiche Les friandises adaptées aux furets.

Aliments à éviter : Il faut éviter de donner à votre furet des restes de tables contenant des os qui risquent de provoquer des lésions dans le tube digestif. Le furet supporte mal les produits contenant du lait comme les yaourts. Il ne faut pas lui donner de chocolat ou des sucreries. alors qu'il les adore généralement mais il les supporte mal.


Aliments à donner en quantité limitée : Tous les aliments riches en fibres végétales sont à éviter mais vous pouvez néanmoins donner des rondelles de bananes, des tranches de pommes ou un peu de jus de fruits de temps en temps. Votre furet appréciera aussi de temps en temps des morceaux de viande fraîche, de poisson, de foie, de l'œuf.
Certains mangent également des flocons de céréales et du pain.

Que ce soit pour la nourriture ou les friandises, il vous faudra éviter tout excès. Votre furet risquerait alors de devenir obèse ou d'avoir un fonctionnement digestif perturbé.
La plupart des furets ont tendance à cacher la nourriture donnée en excès. Celle-ci va pourrir, libérer des odeurs nauséabondes. Le furet qui consomme un aliment rance risque d'être malade. Si vous lui donnez beaucoup de friandises, il faut alors diminuer sa ration de croquettes en conséquence pour éviter une prise de poids.

Vous trouverez une sélection de friandises spéciales furet dans la Boutique Wanimo.com.



Adaptation de l'alimentation en fonction de l'âge ou de l'état de l'animal
Pour les furettes en gestation ou lactation, vous pouvez compléter leur alimentation par des aliments spécifiques pour chatons car les besoins énergétiques sont supérieurs.

Certains furets âgés ont besoin d'un apport supplémentaire en huile végétale ( huile de tournesol par exemple à raison de une demie cuillère à café par jour) pour garder un pelage brillant et un bon transit digestif. De plus, ils ont besoin de beaucoup moins d'énergie qu'un jeune furet ; ainsi, passé l'âge de cinq ans, il est préférable de ne donner qu'un aliment pour furet et non plus un aliment pour chaton de bonne qualité.

Les jeunes furets orphelins doivent être nourris au biberon avec du lait maternisé pour chaton. A partir de l'âge trois semaines, les bébés furets peuvent commencer à manger des aliments solides de type croquettes ou boîtes pour chaton.
Le sevrage est terminé à 7 semaines.


Conclusion
Nous vous conseillons donc de nourrir votre furet avec des aliments en croquettes spécifiques pour furets ou des aliments secs pour chat de très bonne qualité (pendant les premières années de vie seulement).


Dernière édition par rackaile le Mer 14 Mar - 13:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
rackaile
Admin
rackaile

Messages : 201
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: L'alimentation du furet   Mar 27 Déc - 15:02

Revenir en haut Aller en bas
rackaile
Admin
rackaile

Messages : 201
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: L'alimentation du furet   Mar 27 Déc - 19:45

Le furet est un carnivore et un prédateur, malgré sa gourmandise qui nous amène a douter de son régime alimentaire , le furet n'est pas onnivore, mais carnivore.

L'activité digestive du furet se caratérise par un transit relativement court . C'est pourquoi , durant son passage dans l'intestin la nourriture n'est guère décomposée par les enzimes au moment de la digestion . En conséquence le furet a besoin de manger une nourriture de grande qualité et facile a digérer plusieur fois par jour .

Les protéines d'origines végétale apportées régulièrement au furet et en grande quantité peuvent faire baisser le taux d'acidité dans l'urine et provoquer ainsi des calculs rénaux..
Le furet a un systéme digestif approprié à la digestion du carné.

Les autres catégories d'aliments sont difficilement digérées et peuvent être la cause de diarrhées qui si elles sont répétitives alternent la santé du furet et peut être la cause de désydration.

A l'origine la viande est la nourriture essentielle du furet, son système digestif est donc adapté à la digérer pourtant du fait que les furets ont été nourris très souvent de manière inadaptés cela peut parfois lui causer des dérangements intestinaux passagers.
Si vous avez décider de faire l'effort de nourrir vôtre furet en augmentant son apport protéinique quotidien en lui donnant de la viande, n'oubliez pas l'importance de la chaîne du froid!!

Malgré tout l'apport de protéine est primordial dans la nourriture du furet

On peut lui donner sous plusieurs formes :

Croquettes sous forme désydratées

Les croquettes sont composées de viande même si souvent on ne fait pas le lien directe.
Des propriétaires de furet me disent souvent qu'ils ne donnent pas de viande à leur furet mais des croquettes....

Préférez les croquettes pour chaton de qualité supérieur que vous trouverez en animalerie ou chez le vétérinaire. Plus coûteuses à l'achat mais dont la composition répond le mieux aux besoins du furet.

Méfiez vous des croquettes dites "pour furet" elles sont souvent de moins bonne qualité . Malgré tout à ne pas négliger, les industrielles renouvellent régulièrement la qualité de leur produits.

Il faut absolument tenir compte de la qualité et de la quantité des protéines animales et de la matière grasse contenue dans les croquettes.

Le taux de cendres est aussi très important car les cendres sont toxiques pour le furet.

Il est important que la composition soit bien indiquée sur l'emballage, évitez les "sous produits de viande" et la matière grasse appelée " gras animal".
Malheureusement c'est ce que l'on trouve le plus souvent comme indication sur les emballages. N'hésitez pas à préférer les marques qui donnent le plus d'infos au détriment de ceux qui généralisent trop la composition de leur aliment.

Les origines ne pouvant être définies on ne peut préjuger de la qualité des croquettes.

- La graisse de qualité supérieur qui est le plus appropriée au furet est celle du poulet. Elle est composée de 60% d'acides gras non saturés et de 22% d'acide linoléique ( oméga6 ).

- La taurine , même si les recherches actuelles non pas encore réellement prouvées qu'elle était indispensable au furet , elle semble être bénéfique pour lui.

- Le taux de protéines végétales doit être minime, veillez particulièrement au taux de cendres très toxique pour le furet .Toutes les croquettes en contiennent, un taux de 7% est conseillé.

Primordiale pour le furet ,les croquettes doivent être laissées "en libre service" jour et nuit.

Les croquettes de qualité ont un coût élevé, mais il est erroné de penser faire des économies en achetant des croquettes de moindre qualité.
La raison, c'est que votre furet en comsommera beaucoup plus que les croquettes de qualité supérieur qui le rassasiront convenablement.
Mieux digérées et assimilées, les croquettes auront pour effet de diminuer les selles et aussi leur odeur.

Les croquettes doivent être laissé en libre service.


Nourriture mixte croquettes et viandes :


Vous pouvez donner à votre furet différents morceaux de viande de volaille, tels que les abbats ( gésiers très bon dentifrice naturel, du foie, ( éviter de lui en donner réguliérement ) coeur et bien évidement des escalopes soit du muscle ( le muscle est le morceau que nous mangeons nous mêmes il nous semble de bonne qualité, il l'est pour les humains mais pas suffisant pour le furet ) nourrir son furet que de l'une de ses viandes condamnera vôtre furet a des carences très graves!!

Il existe des produits congelés qui contiennent des abbats, de l'os et de la viande, type Dogadort, attention toute fois aux os qui peuvent être trop volumineux pour le furet.
Il est conseillé de re- mixer la viande hachée pour animaux de façon à éliminer tout risque d'occlusion intestinale.
La décongélation de la viande est un point essentielle, ne pas rompre la chaîne du froid lorsque l'on utilise des aliments congelés ou que l'on les congèle soit même.

Ne jamais laisser la viande se décongeler à température ambiante!!



Procéder en décongelant la viande soit la veille en la mettant dans le haut de vôtre réfrigérateur, endroit le moins froid, ou la décongeler le jour même aux micro ondes.

Des abbats et de la viande de lapin sont aussi appréciés par le furet dont c'est la proie naturel.

Il faut s'assurer que votre furet mange ces croquettes et pas seulement la viande.
Ceci demande une attention particulière et de connaître l'appétit de son animal.
Il y aurait de graves carences en ne mangeant que la viande car elle ne réponds pas entiérement à ces besoins.

La cuisson à la vapeur est une bonne alternative si vous souhaitez lui donner de la viande cuite ( voir paragraphe suivant ).

Le bouillon de cuisson est un trés bon complément alimentaire .

Un furet amaigri ou malade récupére très vite lorsque l'on lui donne ce bouillon. Son pelage devient plus fourmi et soyeux , les ongles solides et non dédoublés, signe en général de carence et il reprends rapidement du poids.

De plus le furet en rafolle, je ne conseillerai pas de lui en donner tous les jours ( sauf pour les fufus malades le temps de la convalescence ).

Un taux de matières grasses élevé peut être cause d'obésité et engendrer des problèmes de santé.

- Autre utilisation du bouillon de poulet:

Humidifier les croquettes pour les furetons avec ce bouillon. Souvent les petits éleveurs nourrissent leurs furetons uniquement à la viande. Oui mais lorsqu'ils arrivent dans leur nouvelle famille ils se retrouvent souvent avec une assiette de croquettes. En plus de quitter sa mère, le fureton se retrouve avec une nourriture inconnue, ce qui ne facilite pas les choses ni pour lui ni pour la famille .

Le bouillon sur les croquettes facilite grandement la transition, les croquettes deviennent une pâtée et le fureton mange plus facilement.Ensuite on procéde par étape pour que le furet mange enfin ces croquettes sans diffilculté!!!


La viande crue ou entière ou nourrir son furet qu' à la viande


La viande de consommation courante est adaptée au furet mais pour répondre aux besoins réels du furet. il faudrait que la viande soit compléte ( peau, muscles, os , vicéres etc), des animaux entiers ou des carcasses.

Mais cette méthode est problématique pour le propriètaire d'un furet qui vit avec son furet en appartement ne serait ce que pour des raisons d'hygiènes élémentaires et principalement pour la sécurité du furet.

Le furet, c'est sa nature ne peut s'empêcher de faire des réserves, on y trouve de tout et bien sûr de la nourriture. Retrouver des morceaux d'un pousssin ou d'un rat n'est guère agréable,

Bien évidement il faut le surveiller mais ceux qui ont un furet savent combien l'animal est têtu et redouble d'ingéniosité pour arriver à ses fins. Même si il peut vous faire croire qu'il a compris l'interdit ne vous y fiez pas!!!!

Une de mes furète cachaient de la viande devant l'ouverture de la cage qu'elle recouvrait soigneusement d'une couverture, à peine la cage ouverte elle se saisissait de la viande et filait comme un éclair avec son trophée!!!

La conséquence peut être grave , le furet a des cachettes que vous ne soupçonnez même pas!!!
En effet il peut retrouver la viande qu'il a soigneusement cachée plusieurs jours avant,et évidement la manger.
Si vous souhaitez nourrir vôtre furet avec des poussins congelés ( convient au furet ) vous en trouverez dans les animaleries ou sur le net,

Cette viande peut le rendre malade puisque stockée dans des conditions incompatibles pour sa conservation. On connait tous les graves problémes lorsque la chaîne du froid est rompue ( Se reporter aux conseils de décongélation plus haut dans la page).


Le poisson :

Le poisson convient aux visons et pas vraiment aux furets, pourtant on en trouve dans certaines compositions industrielles. A éviter si possible
Il faut savoir que le poisson augmente aussi l'odeur des selles de votre furet.


La viande de porc :

La viande de porc trop grasse est à proscrire pour le furet.


Nourriture industrielle pour chien :

La nourriture pour chien peut être dangeureuse pour le furet, elle contient un taux élevé de fibres et de protéines végétales que le furet ne peut digérer.
dont les conséquences peuvent être très grave et portées atteinte très gravement à la santé du furet
( problème urinaire).]


Cette nourriture ne réponds absolument pas aux besoins essentiels du furet.
Revenir en haut Aller en bas
rackaile
Admin
rackaile

Messages : 201
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: LE BARF "Bone and Raw Food".   Jeu 29 Déc - 13:56

Le furet est un carnivore strict, un carnacié, lui donner un morceau de steak ou de poulet est complétement déséquilibré
la viande est riche en phosphore mais pauvre en calcium.


RECETTE:

- Pour la viande, j'ai noté 200 gr, cela peut être 200 gr de viande blanche, 200 gr de steak haché à 5%, ou un mélange des 2, etc.
- Pour les coquilles d'oeuf, il est préférable de faire cuire l'œuf (œuf dur).
- Pour l'huile, prendre une bouteille et mélanger la même quantité d'huile de colza et de tournesol.
- Si les matières premières (foie, steak) sont fraîches on peut préparer à l'avance la ration et la congeler pour la semaine, sous forme de steak. On rajoutera l'huile, le germe de blé et la levure de bière à la dernière minute (c'est-à-dire décongelé).
- Le plus difficile est de peser précisément la coquille d’œuf mais il suffit de préparer une grande ration genre 1 kg et la congeler ensuite.
- Le steak haché est du 5% de matière grasse. L'apport de protéine est très élevé, proche de celui d'un poussin, donc optimale pour une furette gestante, un furet convalescent, etc. Pour un furet en entretient ont peut choisir des steak plus gras (10%, 15%) mais ne jamais monter au delà de 15% de matière grasse.
- On peut remplacer une fraction du steak par 1 œuf dure (donc CUIT). Pour un œuf de 45 gr, on prend que 155 gr de viande. L'avantage c'est que l'on récupère la coquille de l’œuf cuit pour préparer la ration.
- L'avantage du steak haché est qu'il est déjà haché donc pas besoin d'investir dans un broyeur puissant. Il faut simplement écraser avec un pilon les coquilles d’œuf.


Dernière édition par rackaile le Mer 14 Mar - 13:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
rackaile
Admin
rackaile

Messages : 201
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: L'alimentation du furet   Ven 6 Jan - 13:01

Alimentation carnée pour les débutants

Il ne s'agit pas de dire "ilfo taka" ni "lécrokett'cédégueu", juste donner une petite liste non exaustive de ce qu'on peut proposer au furet quand on souhaite se lancer dans le carné, avec éventuellement quelques conseils de base et/ou précisions pour rassurer ceux qui auraient peur à l'éveil du vampire qui sommeille soit disant dans nos poilus. Tout ça de manière courte, simple et accessible à tout un chacun, du moins je l'espère. Je ne suis pas vétérinaire, encore moins scientifique, je serais donc bien incapable de vous faire un exposé médical ou biologique. Pour des informations plus poussées vous pouvez faire quelques recherches sur le net qui foisonne d'informations très précises et utiles, pour peu qu'on se donne un peu la peine de les chercher.
Difficile de faire court dans ce vaste sujet qu'est l'alimentation. Quelques précisions sont nécessaires pour se garder des lectures et interprétations hatives, il en va de la santé de nos compagnons et tenter de taire aussi quelques idées reçues.

Quelques règles de base mais néanmoins essentielles

- Le carné (de carne, d'où "carnivore") sous entend de la viande "entière" (une carne, c'est un cadavre d'animal avec de la viande (muscle), des os, de la peau, des poils ou plumes, des abats... bref, un animal complet). Dans la mesure du possible c'est ce qu'on s'attachera à donner à manger à nos furets. Pour des furets, le carné sera plus volontiers sous forme de volaille, de lapin, de petites proies, mais on peut également leur proposer d'autres choses moins habituelles comme nous le verrons plus bas.
Une alimentation faite uniquement de muscle (escalope, blanc de volaille...) exposerait votre animal à des carences alimentaires, entre autres choses, nous allons voir plus loin comment éviter cela.


- Le carné se donne toujours CRU. Une viande cuite n'a aucun intérêt nutritionnel, des os cuits deviennent friables et peuvent blesser votre animal, problème qui ne se pose pas ou peu (de l'ordre de l'exceptionnel) avec des os crus. On observera donc les mêmes règles d'hygiène que pour nous mêmes : on ne recongèle pas un produit déjà congelé une première fois, on ne laisse pas traîner de la viande à l'air libre, on décongèle (quand nécessaire) au réfrigérateur dans un récipient fermé ou sous film plastique.

- On compte en moyenne 10 à 20 % du poids de furet par jour pour l'alimentation carnée. Cela représente environ 100 à 250 grammes quotidiens, à ajuster selon le poids, l'appétit de l'animal, son âge, ainsi que la saison. Cette ration sera servie en 2 ou 3 repas au long de la journée (généralement un le matin et un le soir)
- Comme tous les prédateurs, les furets boivent peu, du moins en temps normal. Ils trouvent l'eau dont ils ont besoin dans leurs proies (dans le carné). Ne vous étonnez donc pas si votre furet boit moins qu'à l'accoutumée, c'est tout simplement qu'il n'en a pas besoin. Veillez cependant à toujours lui laisser de l'eau fraîche à disposition, il en aura tout de même besoin (ce n'est pas un chameau !).

- Les selles des furets nourris au carné sont moins nombreuses (plus d'éléments nutritifs assimilés par l'organisme), souvent moins grosses, bien plus foncées et également un peu plus odorantes (une litière soigneusement entretenue, comme il se doit, évitera d'embaumer la maison). Là non plus ne vous étonnez donc pas du changement d'aspect, c'est tout à fait normal.

- Les proies représentent une alimentation idéale pour les furets car complètes. Il est cependant compréhensible que selon la sensibilité des uns et des autres l'on rechigne à offrir en repas des poussins ou souris. Le barf et les "morceaux" (voir plus bas) offrent alors une alternative non négligeable pour nourrir son furet de manière très correcte tout en profitant des bienfaits de l'alimentation carnée.

Quelques exemples de ce que l'on peut donner dans la gamme carnée (liste non exaustive) :

1) Proies - sous entendu tout ce qui est animal avec ses poils, ses plumes, son bec, ses dents et ses abats
Souris - rats - ratons - gerbilles - poussins - cailles - pigeons - poissons - grenouilles/batraciens
Les proies étant entières, elles ne nécessitent pas de complément à moins qu'elles n'aient été congelées.
Bien sûr, on ne donne pas de proies que l'on aura prélevé dans la nature, ceci par souci d'hygiène, on ne sait pas quelles maladies ou parasites elles peuvent porter. Il en est de même pour les rongeurs achetés en animalerie.
Les proies sont généralement données mortes. Si vous n'êtes pas trop sensibles et si vous en avez la possibilité vous pouvez les donner vivantes (ou les tuer préalablement, vous veillerez dans ce cas à ce que la mort soit rapide et nette), votre furet la tuera lui même.


2) "Morceaux" - sous entendu tout ce qui est viande CRUE avec os
Pilons, cous, carcasses, ailes, hauts de cuisse...
- Volatiles : poulet, dinde, pintade, coquelet, pigeon, caille, faisan, canard...
- lapin
- grenouilles
- poisson (contrairement aux idées reçues le poisson n'est pas nocif aux furets. Juste certains sont à éviter en alimentation quotidienne, mais peuvent tout à fait être donnés ponctuellement).
Dans ce type d'alimentation il est IMPERATIF de varier au maximum les menus. Un complément polyvitaminé sera nécessaire. On donnera de temps à autres des abats (foie, coeur, gésiers), du jaune d'oeuf, de la levure de bière.

3) BARF : Pâtée maison - Barf St Laurent - Dogador
Tout ce qui concerne le 1 et le 2 broyé de manière plus ou moins fine. Si vous faites vos préparations vous même, attention à vous armer d'un broyeur suffisament solide pour atteindre les os au risque d'y laisser votre appareil. Vous pouvez agrémenter vos préparations de jaune d'oeuf et/ou d'abats, mélanger les types de viande ou de proies, ajouter du poisson... Les déclinaisons peuvent se faire à l'infini. En cherchant un peu vous pourrez trouver sur divers forum furets des recettes équilibrées.



<BLOCKQUOTE>
BARF (Biologically Appropried Raw Food) signifie littéralement "Nourriture crue biologiquement appropriée". Ceci regroupe donc les chapitres 1 et 2 ci dessus, et le 3 ci présent. Dans le monde du furet, le mot BARF est plus souvent associé à tout ce qui est broyé (pâtées maison), à tort certes, mais on s'y retrouve.

</BLOCKQUOTE>

L'avantage du barf est que l'on peut préparer à l'avance des quantités plus ou moins grandes que l'on congèlera (sous réserve que l'on n'utilise pas des ingrédients qui ont déjà été congelés auparavant). Pour ce faire, après avoir broyé et mélangé les aliments, il suffit de mettre la "pâtée" obtenue dans un sac de congélation, bien applatir puis "dessiner" les parts en fonction des doses que vous souhaitez (à l'aide du bout d'un couteau rond par exemple). Il suffira ensuite, le jour où l'on en a besoin, de "casser" les portions selon la prédécoupe que l'on aura fait, pour ne sortir du congélateur que la quantité nécessaire au moment voulu.
Si malgré le peu de risques encourrus vous avez peur aux os pour votre furet, il vous suffit de broyer de manière très fine votre préparation. Il aura ainsi son apport en calcium et vous n'aurez cette fois vraiment plus de raisons de craindre pour sa santé. Vous pouvez aussi choisir de mixer sans os, et dans ce cas supplémenter en calcium (consulter votre pharmacien)


Attention cependant, en alimentation quotidienne, le barf, comme les pâtées en boîte, n'offrira pas à votre furet de quoi "nettoyer" ses dents. Il y a donc un risque d'apparition de tartre à moyen terme.
Le boeuf peut tout à fait entrer dans la composition de pâtées maisons, de même que la viande de cheval, souvent utilisée pour "requinquer" les furets en convalescence ou les furettes qui viennent d'avoir une portée.


4) Les plus : friandises et autres
Levure de bière
- oeuf cru
- Abats de volaille et de lapin
Les friandises font plus plaisir au maître qu'à l'animal. On peut les utiliser ponctuellement pour aider à l'éducation, en guise de récompense. Il ne s'agit pas non plus de goinfrer votre furet de choses dont finalement il n'a pas besoin. Je préfère parler de "compléments" que de friandises, car les aliments cités ci dessus offrent au furet de quoi varier son ordinaire en même temps que vitamines et minéraux essentiels à son équilibre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'alimentation du furet   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'alimentation du furet
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1furet 1espoir :: Le Furet :: Questions Alimentation-
Sauter vers: